Le Kin-ball


Prochaines rencontres

 

Le 28 novembre 2016 à Méru pour les cycles 2

 

Le 29 novembre 2016 à Méru pour les cycles 2

 

Le 13 décembre 2016 à Méru pour les cycles 3

 

Le 7 février 2017 au Plessis-Belleville pour les cycles 2

 

Le 28 février 2017 au Plessis-Belleville pour les cycles 3

 

Le 7 mars 2017 au Plessis-Belleville pour les cycles 3

 

Le 24 mars 2017 à Allonne pour les cycles 2

 

Le 27 mars 2017 à Compiègne pour les cycles 3

 

le 28 mars 2017 à Compiègne pour les cycles 3

 

Le 12 juin 2017 à Allonne pour les cycles 2

 

 


Qu'est-ce que Le sport KIN-BALL ?

Le sport KIN-BALL® est un jeu collectif mixte venu du Canada. Il a été réglementé en 1988 au Québec puis s’est développé au Japon, aux Etats-Unis avant d’arriver en Europe, d’abord en Allemagne et en Belgique avant de rejoindre nos contrées. Ce sport récent est proposé à l'USEP depuis 2001.

C'est un sport collectif où trois équipes de quatre joueurs se rencontrent en même temps sur un terrain carré de 21 mètres de côté maximum.
La balle utilisée est relativement légère compte tenu de sa taille : elle a un diamètre de 84 cm !
Elle n’est jamais tenue, elle est à tout moment portée.

But du jeu :

L’équipe qui a la balle appelle une des deux autres équipes et frappe la balle de façon à mettre l’équipe appelée en difficulté de réception. Les joueurs de l’équipe appelée doivent rattraper la balle avec n’importe quelle partie du corps, avant qu’elle ne touche le sol. Si l’équipe rattrape la balle, elle la relance à une autre équipe de son choix et ainsi de suite. Pour gagner, il faut totaliser plus de points que les deux autres équipes sachant que lorsqu’une équipe appelée ne rattrape pas la balle ou qu’une des trois équipes fait une faute, alors les deux autres équipes marquent un point.

Le matériel :

La balle utilisée pour Le sport KIN-BALL est un gros ballon de baudruche constitué d’une enveloppe synthétique et d’une vessie en caoutchouc. A l’aide d’un gonfleur électrique, la vessie est plus ou moins gonflée suivant l’effet recherché,sachant que plus la baudruche est tendue et plus le contrôle est difficile.
Trois jeux d’au moins quatre dossards de couleurs différentes.

Pourquoi Le sport KIN-BALL ?

La coopération et la mixité : jeu collectif particulier, tous les joueurs doivent avoir un contact corporel avec la balle avant de la lancer. Relativement vierge de représentations sociales, autant les filles que les garçons s'y impliquent.
Le respect des autres : pas de fair play, pas de sport KIN-BALL. Il fait partie intégrante des règles de jeu officielles dans lesquelles il est valorisé par des points en fin de partie. Les règles sont faites de manière à pénaliser un joueur qui manque de respect envers un adversaire, un co-équipier ou un arbitre.

Il développe la prise d'informations, l'anticipation de l'action, la coordination motrice, la vitesse d'exécution.
L’accessibilité est facilitée par le fait que les habiletés motrices exigées sont à la portée de tous. L’entrée dans l’activité ne nécessite pas de bagage technique préalable ni de qualités physiques importantes. 

Pour ces raisons, le sport KIN-BALL est une activité innovante source de plaisir.

AU CYCLE 1 : 

Il ne s’agit pas de débuter l’apprentissage de l’activité sport KIN-BALL®, mais les compétences sont acquises à travers la pratique de l'activité « BALLE GEANTE ».
Le matériel utilisé est adapté à la taille des enfants (Ø de la balle = 84 cm)
Les compétences sont recherchées :
• dans le domaine des actions motrices fondamentales (savoir se déplacer, s’équilibrer, manipuler la balle géante…) 
• dans le domaine des activités de coopération (savoir jouer au jeu des déménageurs...)
• dans le domaine des activités de création (jeux inventés par les enfants, institutionnalisation de règles…)
• dans le domaine des activités d’expression à partir de la symbolique de la balle géante et des relations à l’espace, au temps, aux autres qu’elle suscite.



L'activité vous intéresse ?
Contactez le Comité Départemental.

Un prêt de ballons, des fiches pédagogiques 
et une aide technique sont possibles.



              La coupe du monde de kin-ball en vidéo